AS 116-17
AS 116-17

Drancy FCA - AS 116-17
5 - 3


  Chronologie  
: but pour l'AS 116-17 : but adverse : remplacement(s)
Passez la souris sur les images pour plus de détails

 
0
5
10
15
20
25
30
35
40
45
50
55
60
65
70
75
80
85
90

  Fiche technique    
















Buteurs 
Guillaume Stérin (4')
Frédéric Desvaux (16', sur pénalty)
David Hernandez, passe de Yann Mekboub (40')

Remplacements 
Fernando Hernandez par Benoît Gateau (55')
Guillaume Stérin par David Verdier (55')

Arbitreofficiel (bon)

  Analyse des buts (en gras ceux de l'AS 116-17)  
0-1 Suite à une action de Loïc, Guillaume récupère le ballon et tire du droit en force sous la barre alors qu’il était excentré à gauche des buts sur la ligne des 6m (4')
Buteur : Guillaume Stérin
0-2 Centre de Fernando qui est dévié de la main par un défenseur adverse dans la surface de réparation ; Frédéric se charge comme d’accoutumé de le tirer et de le transformer (16')
Buteur : Frédéric Desvaux
1-2 Hors-jeu signalé par Christian, mais non sanctionné par l’arbitre qui permet à un attaquant de partir seul battre Cyril d’un tir placé dans le petit filet (35')
1-3 Sur une passe de Yann, David H. anticipe la sortie du gardien et le lobe d’une très jolie déviation de l’extérieur du pied droit (40')
Buteur : David Hernandez
Passeur : Yann Mekboub
2-3 Parti à la limite du hors-jeu un milieu prend tout le monde de revers et gagne son duel avec Cyril (58')
3-3 Dégagement du gardien adverse, Alexis et Yann sont trop courts, déviation de la tête du n°9 dans la course du n°11 que Jean ne peut stopper et qui s’en va battre Cyril d’un tir croisé (70')
4-3 Débordement côté gauche, s’ensuit un centre à ras de terre sur la ligne des 6m qu’Alexis ne peut atteindre contrairement à son alter ego qui du bout du pied prend Cyril à contre pied (75')
5-3 Suite à un mauvais marquage, le golgoth adverse n°11 s’échappe et tire en force sur Cyril qui ne peut que repousser pile poil dans les pieds du n°9 qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des buts (85')

  Rubrique hors-jeu  
Bonne 1ère mi-temps, où la nouvelle disposition tactique nous a permis de réduire les espaces entre les lignes, et donc d’améliorer notre circulation de balle. Un pressing constant sur tout le terrain a pu alors nous permettre de dominer et d’acculer nos adversaires dans leur camp. La seconde période fut tout autre, supérieurs physiquement et donc plus beaucoup agressifs que nous, nos adversaires nous ont bouffés en nous infligeant un cinglant 4-0.
Mais la véritable cause de ce retournement de situation doit plus probablement être incomber au vent comme se plaît à dire ironiquement Frédéric et plus sérieusement ceux qui n’arrivent pas à apprécier leur prestation.
Mais l’arbitre a eu l’amabilité d’abréger l’avalanche de buts en sucrant environ 10 minutes de match plus probablement pour voir la finale de la coupe du monde de rugby France-Australie que par pitié pour nous.