AS 116-17
AS 116-17

Standard FC - AS 116-17
2 - 4


  Chronologie  
: but pour l'AS 116-17 : but adverse : remplacement(s)
Passez la souris sur les images pour plus de détails

 
0
5
10
15
20
25
30
35
40
45
50
55
60
65
70
75
80
85
90

  Fiche technique    
 
















Buteurs 
Julien Latrubesse, passe de Olivier Salva (4')
Ilyes Embarek, passe de Kevin Cosperec (12')
Olivier Salva, passe de Mathieu Coutable (20')
Olivier Salva, passe de Gary Dagand (36')

Remplacements 
Ilyes Embarek par Gary Dagand (25')
Julien Suzanne par Ilyes Embarek (46')
Mathieu Coutable par Stéphane Casimir (46')
Kevin Cosperec par Julien Suzanne (60')
Olivier Salva par Kevin Cosperec (75')
Ilyes Embarek par Olivier Salva (85')

ArbitreOfficiel (bon)
Buteurs 
Julien Latrubesse, passe de Olivier Salva (4')
Ilyes Embarek, passe de Kevin Cosperec (12')
Olivier Salva, passe de Mathieu Coutable (20')
Olivier Salva, passe de Gary Dagand (36')

Remplacements 
Ilyes Embarek par Gary Dagand (25')
Julien Suzanne par Ilyes Embarek (46')
Mathieu Coutable par Stéphane Casimir (46')
Kevin Cosperec par Julien Suzanne (60')
Olivier Salva par Kevin Cosperec (75')
Ilyes Embarek par Olivier Salva (85')

ArbitreOfficiel (bon)

  Analyse des buts (en gras ceux de l'AS 116-17)  
0-1 Débordement côté droit d’Olivier S. qui perfore la défense et parvient à centrer pour Julien L. au point de penalty, sa reprise repoussée une première fois lui revient dans les pieds et sa seconde tentative en force plein axe est victorieuse (4')
Buteur : Julien Latrubesse
Passeur : Olivier Salva
0-2 Kevin lance côté gauche Ilyès qui file au but fixe un défenseur dans la surface puis adresse à 8m du but un pointard du droit au premier poteau qui trompe le gardien (12')
Buteur : Ilyes Embarek
Passeur : Kevin Cosperec
0-3 Relance longue de Mathieu C. par dessus la défense, Olivier S. récupère puis crochète le gardien et finis du gauche (20')
Buteur : Olivier Salva
Passeur : Mathieu Coutable
0-4 Dégagement de Mansour déviation de Gary de la tête dans la course d’Olivier S. qui s’échappe et marque d’un tir du droit à l’entree de la surface à gauche du gardien (36')
Buteur : Olivier Salva
Passeur : Gary Dagand
1-4 But adverse (68')
2-4 Déviation de la tête adverse au milieu, un attaquant file défier côté gauche Mansour qui le fauche. Penalty transformé (88')

  Rubrique hors-jeu  
Rubrique Hors-Jeu officieuse :
Après avoir un peu forcé (comme des crevures) le report du match faute de ligne suffisamment bien tracées il y a 1 mois, nous sommes revenus à Meudon avec une équipe un peu plus renforcée et surtout avec un adversaire bien moins costaud car comptant dans ses rangs une moitié de joueurs de leur équipe réserve dont l’un qui avait 60 ans ….
La chance nous a donc souri et nous en avons bien profité en prenant de suite le devant puis en creusant un écart conséquent et rassurant.
Néanmoins tout ne fut pas facile, car en face restait de bons joueurs et le pénalty superbement repoussé par Mansour juste avant la mi-temps nous empêcha de douter.
La seconde période nous vit un peu moins entreprenants et surtout un peu fatigué avec seulement un seul remplaçant de disponible. Néanmoins, après un premier ¼ d’heure difficile nous nous sommes à nouveau procurés de nombreuses occasions par Zit, Gary, Stéf, Antoine, Julien L, … mais sans malheureusement les convertir. Heureusement, nous sommes restés assez compacts et solidaires pour éviter une remontée au score adverse trop rapide.
Merci à Stéphane et Mathieu C. d’avoir pris la touche une mi-temps chacun et à Agathe d’être venue.

Rubrique Hors-Jeu officielle (par Alexis) :
59ème édition de l’Eurovision avec un vibrant hommage à la légende du roi Zlatan qui voit au 18ème tour de la saison 2015/16, la rencontre reportée Standard – A.S.116-17 se jouer à Meudon.
Arrivées au compte-gouttes, les protagonistes admirent les installations ainsi que le niveau des joueurs de tennis et se demandent si finalement ils ne se sont pas trompés de club voire de discipline.
Vérification de Gus et Zit de l’état du terrain, qui en interdisent l’accès à Kevin, il était hors de question de reporter une nouvelle fois le match parce que les lignes blanches avaient disparus.

0’ – Début de la cérémonie et bonne impression initiale avec des participants concernés et solidaires.
5’ - Ouverture de la compétition avec un joli geste d’amour et de fraternité dans cette actualité des plus tendues, qui voit le Toulousain après un débordement côté droit de la scène offrir au Basque le premier point de la cérémonie, mais un peu fourbe il s’y prend à 2 fois pour ne pas lui attribuer la fameuse passe décisive.(0-1)
12’ – Solidaire de son camarade floué le représentant Toulousain au tibia en titane prend de vitesse la défense adverse et à 8m des buts remet les choses au clair avec un pointard au premier poteau comme seul lui sait en effectuer après une ouverture long de ligne côté gauche du néo-Rennais qui signait son grand retour parmi l’élite.(0-2)
15’ – Le premier concurrent Marseillais à la crinière blonde vénitienne s’essaye au jeu mais il ne parvient pas à gérer son stress et au moment de conclure, il hésite avec un centre et finalement trop émotif envoie trop vite tout ce qu’il a. Résultat un tir bien hors cadre qui le laissera prostré jusqu’à la fin de la compétition.
20’ – Contrarié par cette avance prise par certains concurrents et les tentatives même sans risque d’autres, le Toulousain revient sur scène et marque de son empreinte le match. (0-3)
25’ –Le concurrent Stéphanois essaye de s’immiscer dans la lutte mais butte sur le gardien, la marche était vraiment trop haute pour lui aujourd’hui même l’Europa League lui échappera quelques heures après.
36’ – Toujours vexé et encouragée par son bruyant fan club Agathe, le Toulousain prend l’avantage dans cette compétition au suspense insoutenable. (0-4)
44’ – Le candidat Sénégalais se met en évidence en arrêtant un penalty mais le règlement est clair seul les buts marqués compte dans le classement, bien tenté tout de même.

45’ – Pendant la pause pub, le Lyonnais moins offensif qu’à l’accoutumé dans son rôle de libero, sait qu’il ne peut lutter à armes égales, il joue alors la carte de l’altruisme et encourage tous ses camarades à rester concentrés malgré ce score acquis à la mi-temps.
Le néo-Rennais laisse sa place à la délégation clamartoise et récupère le drapeau de touche pour la seconde période, tandis que le Marseillais affligé par la prestation de son collègue préfère se ressourcer sur le banc.

50’ – Les participants ont soufferts de cette interruption et aucun d’entre eux ne veut se réengager dans la compétition.
68’ – Léger flottement défensif côté droit, but adverse (1-4)
72’ – Après plusieurs tentatives, le candidat Clamartois voit échouer sa dernière tentative de revenir à la lutte avec trio de tête suite à un bel arrêt façon handball du gardien adverse. Il ne se tatouera pas une nouvelle ligne à son palmarès.
75’ – Son camarade et ex-Cristolien essaye bien de faire revenir Clamart au premier plan mais sa frappe pleine lulu est détournée en corner par ce gardien très probablement surmotivé dans ce derby du 9-2.
79’ – Voici le tour du Strasbourgeois qui croit parvenir à conquérir le cœur du jury jusqu’au moment où sa frappe des 18m fuit le cadre au tout dernier instant, il devra donc patienter encore une semaine pour la montée en Ligue 2.
82’ – Dépité par tant d’impuissance, le Clamartois du PUC sur une belle remise en retrait propulse le ballon sur les terrains de tennis. Faut-il y voir un signe ? Un changement de carrière ?
85’ – Le tout pour le tout, le Toulousain au tibia en titane tente d’attendrir le public pour glaner quelques suffrages supplémentaires en sortant sur blessure, mais rien n’y fait, incorruptible l’arbitre laisse se poursuivre la rencontre sans contrepartie.
88’ – Dépité par ce règlement absurde vu sa position qui ne lui laisse finalement pas beaucoup de chance de marquer des buts, le candidat Sénégalais laisse les adversaires marquer sur penalty.(2-4)
90’ – Fin de la compétition, le décompte est clair :
Standard One point, Standard un point
A.S.116-17 four points, A.S.116-17 quatre points !!!

16h15 Cri de la victoire, pas assez mélodieux pour recueillir des votes mais assez jouissif.
16h22 Le vainqueur Toulousain et son fan club partent tout en discrétion profiter de son prix avec un we au Havre … et oui, c’est la crise et même les récompenses subissent la baisse des subventions.
16h30 Debrief du match au soleil, les jurés dévoilent finalement pour qui ils ont votés.
16h45 Départ pour la remise des trophées au Brio
17h15 Départ du rescapé Toulousain, direction le stade Jean Bouin d’Angers pour un autre concours.
17h55 Le Lyonnais arrive une ½ heure après tout le monde suite à un choix d’itinéraire discutable à travers le Bois de Boulogne … Mais ses copilotes solidaires et partenaires de la défense, le néo-Rennais et le Parisien, restent fermes devant toutes les interrogations douteuses : « Ce qui se passe au Bois de Boulogne, reste au Bois de Boulogne. »
18h32 L’équipe Marseillaise laisse apparaitre des dissensions, la Suz préférant le Ricard.
19h14 La délégation espagnole débarque enfin, mais avec 6 heures de retard, disqualifiée !
19h55 Le Castrais annonce finalement son désistement, en même temps on ne l’attendait pas.
20h15 Le Basque probablement un peu déboussolé par cette victoire qui lui tendait les bras annonce qu’il va se changer les idées au festival de jazz de Montreuil … Bonne chance l’ami.
22h05 La Malouine fraîchement débarquée fait péter la banque du Brio avec un magistral lancé de dés et une belle bouteille de gin gagnée. Cela parviendra t il à réconforter son néo-Rennais ?
22h26 Le Stéphanois tente une dernière manœuvre d’approche pour ne pas revenir bredouille, mais sans plus de succès.
23h15 Une secousse sismique de magnitude 8 sur l’échelle de Richter se fait ressentir avec comme épicentre Angers.
00h43 Belle cérémonie pour tout le monde et même pour les absents mais sans discussion possible c’est Toulouse qui gagne aujourd’hui sur tous les tableaux.

  Commentaires  
Jul L le 20/05/2016 à 10:27
 ahaha ... sympa ta passe dé Zit !!! On appelle ça deux poids deux mesures non ?