AS 116-17
AS 116-17

Ormesson US - AS 116-17
1 - 4


  Chronologie  
: but pour l'AS 116-17 : but adverse : remplacement(s)
Passez la souris sur les images pour plus de détails

 
0
5
10
15
20
25
30
35
40
45
50
55
60
65
70
75
80
85
90

  Fiche technique    
 
















Buteurs 
Julien Suzanne (38')
Arthur Moreau, passe de Fabian Nafteux (52')
Fabian Nafteux, passe de Aurélien Massiot (61')
Kevin Cosperec, passe de Thibault Dufresne (79')

Remplacements 
Guilhem Cuchet par Jimmy Narrainen (46')
Julien Suzanne par Kevin Cosperec (46')
Mathieu Tallard par Aurélien Massiot (46')

CartonsCarton jaune Cyril Gros (faute)
Carton jaune 1 adverse

ArbitreOfficiel (bon)
Buteurs 
Julien Suzanne (38')
Arthur Moreau, passe de Fabian Nafteux (52')
Fabian Nafteux, passe de Aurélien Massiot (61')
Kevin Cosperec, passe de Thibault Dufresne (79')

Remplacements 
Guilhem Cuchet par Jimmy Narrainen (46')
Julien Suzanne par Kevin Cosperec (46')
Mathieu Tallard par Aurélien Massiot (46')

CartonsCarton jaune Cyril Gros (faute)
Carton jaune 1 adverse

ArbitreOfficiel (bon)

  Analyse des buts (en gras ceux de l'AS 116-17)  
0-1 Corner mal renvoyé par la défense adverse, Sébastien tente une demi-volée des 15m, le ballon revient sur Julien S. qui dévie la balle dans le but (38')
Buteur : Julien Suzanne
0-2 Arthur lance Fabian à la limite du hors-jeu qui centre à ras de terre pour Arthur qui marque à bout portant (52')
Buteur : Arthur Moreau
Passeur : Fabian Nafteux
0-3 Aurélien lance Fabian d'une belle passe en profondeur qui s'en va battre le gardien en faisant un crochet droit suivi d'une frappe instantanée (61')
Buteur : Fabian Nafteux
Passeur : Aurélien Massiot
1-3 Ballon adverse en profondeur, Aurélien tergiverse et se loupe offrant le ballon dans la course de l’attaquant qui se fait ensuite stopper irrégulièrement par Nicolas. Le coup-franc aux 18m est dévie sur la barre par Julien P. mais repris ensuite par un adversaire seul dans la surface (70')
1-4 Thibault tire écrasé que Kevin reprend miraculeusement au second poteau croyant soit à une blague soit à un hors jeu mais pas à un but (79')
Buteur : Kevin Cosperec
Passeur : Thibault Dufresne

  Rubrique hors-jeu  
Rubrique Hors-Jeu :
Contre le dernier du championnat nous devions ne pas nous emballer contre la belle perf du dernier match et poursuivre sur notre lancée. A l’entame du match ils ne sont finalement que 9, et directement on pense goal average, doublé, grands espaces, facilité, plaisir, triplé… mais rien de tout ça ne vient car sans engagement on n’arrive à rien.
Ainsi mis à part un face à face raté de Fabian dans les premières minutes, il ne se passe pas grand chose durant une demi-heure. Il s’en est fallu d’un cafouillage peu avant la mi-temps pour débloquer la situation et revenir au vestiaire un peu soulagé.
La seconde mi-temps fut plus intéressante et surtout mieux jouée. La fatigue aidant, nos adversaires commencèrent à craquer mais réalisèrent l’exploit de marquer sur un but hélas très évitable sur lequel l’équipe abandonna totalement Julien P.
L’essentiel est fait mais sans gloire.
Fait du match : l’état d’esprit et le niveau de jeu étonnant de nos adversaires qui ne se sont pas démobilisés sans jamais vraiment paniqués tout en essayant avec quelques bons joueurs à faire du jeu.
Merci à Nando (coaching) et Alexis (touche) d’être venus.

Résumé (Guilhem)

C'est un endroit qui ne ressemble pas à la Louisiane, ni à l'Italie, il n'y a pas de linge étendu sur la terrasse et c'est pas jolie : bienvenue à ORMESSON, et son équipe de foot freestyle qui nous a bien fait chier.
Les gars n'ont pas pris le moindre point cette année et ont du déjà déclarer forfait une fois. Étonnant de lâcher une équipe ou altruisme, respect du coéquipier, toqué et joga barca pourrait les définir merveilleusement bien.
L'as 116-17 découvre au coup d'envoi que les adversaires ne seront que 9 pour en découdre, ca commence à se frotter les mains, Thibault se dit que c'est l’occasion en or pour lui d’accéder au trophée du joueur du mois. La compo tombe dans le vestiaire et Fabian serre le poing discrètement, Il voit que gui"llaume" est installé au cœur et que ca pourrait tourner en soirée bolchevique avec son lot de caviar à la clé ! Julien grand expert de la zone lui glisse à l'oreille que tout ce qui vient de Russie ne s'obtient pas si facilement, et que le plaisir ca va se chercher ! ca se mérite !
Une légère nonchalance s'installe a l'échauffement, Matt Tallard glisse une dernière goutte de pento dans les cheveux et place au jeu comme dirait Julien :
20 premières minutes de souffrance et de pressing désordonné de notre part, un peu de surprise par rapport au style de l’équipe adverse avec son jeu de possession ultra risqué dans leur 30m. Un numéro 6 que je ne saurais qualifier mais qui nous a fait cavaler comme pas permis tant il était difficile de le mettre à terre. Je pense que sans lui on leur en aurait mis dix et qu'il a en première mi temps en tout cas était très utile à son équipe en jouant libero, milieu def et milieu off.
Assez parlé de hicham, venons en aux esthètes de l'AS.
Après quelques séries de possession ou il etait easy de passer de gauche a droite les derniers gestes étaient ratés les centres mal ajustés et une certaine suffisante s'installa gentiment. heureusement suite à je ne sais plus quelques actions le ballon ressort sur TATA SUz, qui d'une volée fantasti....... dégueulasse et dévissé s'en alla tromper le gardien bien aidé peut être (les versions diffères) par le défenseur qui dévia le ballon dans ses cages. Le plus dur était donc fait.
Quelques instant après sur un débordement au cordeau du très remuant Fabian, le cuir arriva jusqu'a ARTHUROS MITROGLOU qui a 12 cm de la cage vide glissa le cuir au dessus de la barre. Pas coutumier du fait le jeune picard habitué a davantage de clairvoyance face a une cible facile (ceux qui étaient a la fête de l'huma pourront en attester ). " Ce soir on fait du sale" est sa devise. Dommage le match aurait été tué.
Deuxième mi temps.
Voyant le match déjà gagner, NANDO décida de sortir ces éléments clés RORO et GUILLAUME DE LA PENA en vue du match de coupe samedi, et MATTINHO TALLARD AKA le DUGARRY DE L'ESSONNE en vue de ses 35 balais vendredi prochain.
Entra alors 3 guerriers au sang neuf : Aurélien le Pavard breton ainsi que la légende de Jimmy et KEVIN AK47 COSPEREC.
L'AS avait pris l'ascendant dans ce match et le 6 adverse était devenu une caricature de joueur de futsal qui fit plus de mal que de bien à son équipe.
Sur un autre débordement de Fabian, Thibault qui se voyait déjà en haut de l'affiche ne conclura pas l'offrande et massacra le poteau, enfin le break était fait par ARTHUROS MITROGLOU qui convertit un centre de devinez qui ? le même qui s'en alla wackba mettre le sien en face to face avec le portier a la mèche des années 90. Délice de passe d'Aurélien au départ.
Ormesson fera briller JULSKI un ou deux fois sur coup franc avant de le pousser a la faute sur un autre et sauver l'honneur.
Kevin finira le job par un but ... étrange comme il les affectionne.
Homme du match : Fabian
Homme de l'apres match : SEB, excellente after chez lui, je ne t'ai pas mentionné dans le résumé pour éviter toute fuite conjugale.
Deux victoires d'affilées c'est une série !

  Commentaires  
Coach le 05/12/2018 à 18:54
 Sur le 2-0 c'est Arthur qui lance Fabian à la limite du hors jeu et qui centre à ras de terre pour Arthur qui marque à bout portant.

Coach le 05/12/2018 à 18:56
 Sur le 3-0 c'est Aurélien qui lance Fabian d'une belle passe en profondeur et qui s'en va battre le gardien en faisant un crochet droit frappe instantanée.

Fabian le 12/12/2018 à 16:05
 Je confirme les mecs !
J'ai aussi 2 passes dés qui ont été zappées sur les matchs précédents :-)

Coach le 12/12/2018 à 23:14
 A mon avis c'est Julien qui les a grattés, c'est un crevard :-)
Donne les matchs concernés et Webby fera le nécessaire.

Webby le 24/12/2018 à 08:53
 C'est rectifié !
Bonnes fêtes à tout le monde.